Plantes grimpantes: indispensables dans tous les jardins



Vivaces ou annuelles grimpantes, rosiers grimpants, arbustes grimpants et fruitiers grimpants, quel spectacle éblouissant! Tonnelles, murets, grillages et palissades ne tarderont pas à disparaître sous un rideau de verdure ou de fleurs. Beaux compléments indispensables dans tous les jardins: petits et grands! Imposantes ou modestes, toutes les plantes grimpantes ont un cachet particulier et l’emplacement qu’elles occupent est restreint!
Conclusion: elles se plaisent dans tous les jardins! 

La plupart des variétés peuvent être plantées en mars. Et puisque vous êtes en train de faire de nouveaux projets, envisagez aussi la plantation d’une belle plante grimpante! Voici déjà quelques idées:

Il faut savoir que toutes les plantes grimpantes ne grimpent pas de la même manière:

  1. Les plantes radicantes s’agrippent directement aux supports grâce à leurs racines aériennes ou crampons. Quand elles n’ont pas de support, elles se conduisent comme des plantes recouvrantes et les racines aériennes se développent comme des racines ordinaires dès le contact avec le sol.
  2. Certaines plantes grimpantes s’entortillent à l’aide de longs rameaux autour des branches et des supports qu’ils trouvent.
  3. Il y a aussi des plantes qui s’accrochent au moyen de vrilles ou de pétioles volubiles.
  4. D’autres ont des rameaux très longs qui recouvrent tout facilement. Il faut les palisser!

Certains semi-arbustes et plantes à vrilles comme les rosiers, les clématites, ainsi qu’un certain nombre de grimpantes annuelles, sont aussi classés sous le groupe des plantes grimpantes. Ce sont en fait des plantes qu’il faut palisser (voir palissage)!

Si l’on regarde bien, il n’y a que 5 plantes qui soient vraiment auto-grimpantes. Il suffit qu’elles aient un support pour qu’elles s’accrochent aux murs, aux tonnelles, aux pergolas et aux grillages.
Les racines qui se forment le long des rameaux sont comme des “crampons” et s’accrochent sur toutes les surfaces.

La plus connue est le lierre (Hedera). Contrairement à beaucoup, cette plante connaît deux phases dans sa vie: une jeune et une ancienne. Tant que la plante dispose d’une surface pour grimper, elle reste dans la phase de «jeunesse». En la taillant régulièrement à temps, vous lui procurerez donc l’éternelle jeunesse !!! Il y a beaucoup de raisons pour choisir un lierre. C’est une plante verte facile, toujours verte, peu exigeante sur le sol, qui se plaît bien à l’ombre comme au soleil!
 
Une autre plante grimpante est la vigne-vierge (Parthenocissus quinquefolia), aux couleurs superbes, notamment en automne. Cette plante aussi est facile et se plaît pratiquement partout. En quelques années, elle vous donnera une tenture de feuillage superbe. Seule recommandation: ne la plantez jamais au nord!!

La clématite est le plus bel exemple des plantes à vrilles (ou pétioles volubiles). Cette plante très florifère est partout un enchantement! On lui connaît de nombreuses variétés, ce qui multiplie le plaisir! Bien qu’elle s’adapte bien partout, elle apprécie un peu d’ombrage et ses racines doivent être toujours humides et fraîches.

Il y a encore beaucoup à dire sur les plantes grimpantes: on reconnaît partout le parfum voluptueux du chèvrefeuille (Lonicera) et du pois de senteur (Lathyrus) ainsi que les couleurs vives du jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum). On ne se lasse pas non plus de la beauté des rosiers grimpants  et du charme campagnard des fruitiers en espalier. Toutes ces espèces sont magnifiques dans les jardins!

Les plantes grimpantes sont indispensables car elles donnent une note particulière au jardin! Tout en les dissimulant, elles rendent plus vivants vos murs, pergolas et palissades. Certaines d’entre elles conservent leur feuillage et les habillent tout l’hiver!

Le choix des couleurs, des espèces et des variétés est énorme. Chacun a ses préférences et je vous laisse ici à votre choix car les plantes grimpantes de Bakker, vous devez les découvrir vous-même!