Bons outils: la moitié du travail!



Octobre est assurément le mois des plantations mais en octobre il faut aussi déjà penser à l’hiver et prendre certaines dispositions avant l’arrivée du froid. Tant qu’il ne gèle pas, on peut tailler. Les fleurs fanées aussi doivent être supprimées. Au moment de planter, vous pouvez aussi avoir besoin de vos outils de taille. Une bonne préparation préviendra les surprises et les tours de force!

A chaque taille son outil! Avant de les résumer pour vous, précisons quelques points importants pour faire votre choix: 

  • La lame de l’outil doit être bien aiguisée pour que les coupes soient nettes et tranchantes. L’outil doit être muni d’un mécanisme à ressort pour réduire vos efforts.
  • Ne choisissez pas un outil trop léger, moins résistant.
  • Avant de vous mettre au travail, préparez tous les outils dont vous pouvez avoir besoin:

Le sécateur

Si votre jardin n’est pas très grand, si vous n’avez pas encore beaucoup d’expérience ou si vous n’avez pas encore beaucoup d’outils, le sécateur sera l’un des premiers à vous offrir. Avec un sécateur courant, vous pouvez couper des branches de 2 à 3 cm d’épaisseur.

Il y a deux types principaux de sécateurs: le type à bec de perroquet (lame double tranchant) et le type à enclume (lame simple). Le dernier coûte moins d’efforts pour tailler mais le premier donne des coupes plus nettes et se manie plus facilement aux endroits difficiles d’accès.

Le coupe-branches

Pour les coupes plus difficiles, il faut se servir du coupe-branches. Celui-ci est muni de longues poignées et le système de transmission permet de couper des branches plus grosses sans trop d’efforts.

La scie égoïne

Pour les grosses branches, une scie est indispensable. Ne vous servez surtout pas d’une scie de charpentier, les dégâts pourraient être énormes! Les dents beaucoup plus grossières risquent de s’accrocher dans le bois et de l’endommager. Avec une scie à branches on tire au lieu de pousser, ce qui est plus facile pour les coupes en hauteur. 
La plupart des scies à tailler les branches sont munies de dents des deux côtés, dents grossières pour le travail plus lourd, dents fines pour les finitions. 
Toutefois, lorsque la croissance des branches est assez touffue, ce type de scie n’est pas très pratique car on risque d’endommager les branches voisines. Il est alors préférable de se servir d’une scie égoïne dont la lame courbée, plus fine au bout, est munie de dents plus grossières! Idéal quand la place est restreinte! 

Tailles en hauteur

S’il vous faut travailler en hauteur et que vous n’avez pas envie de vous servir d’une échelle, l’échenilloir girafe est idéal! Le sécateur peut être remplacé par une scie ou un cueille-fruits! Cet outil à manche télescopique vous permet de réaliser des tailles jusqu’à 3,5 m. au-dessus de la tête!

Cisaille à haie

S’il est nécessaire de modeler votre haie, la cisaille vous sera aussi d’une grande utilité. Sans être un instrument de précision, elle vous permettra de bien la tailler sans l’endommager!

Outre la cisaille courante qui est munie de lames lisses, il existe aussi des cisailles à lames ondulées, plus recommandées pour les haies de conifères (Thuyas, cyprès etc.).  La résine qui s’échappe au moment de la taille colle aux lames et les encrasse et elles tranchent ensuite avec moins de souplesse. La taille étant moins précise, les branches risquent alors d’être arrachées au lieu d’être coupées. Ici, des cisailles à lames ondulées donneront de meilleurs résultats.

Entretien

La plupart des outils sont faciles à entretenir. Une petite goutte d’huile de temps en temps sur les pièces tournantes suffira. Vous pouvez aussi nettoyer les lames de vos outils, après leur usage, avec le chiffon qui vous a servi à huiler vos outils.

Si vous avez taillé des branches malades sur vos arbres ou vos arbustes, nettoyez bien les lames avec un produit désinfectant ou de l’eau de javel diluée dans l’eau.
L’aiguisage de vos outils en fin de saison est aussi recommandé. Vos plantes souffriront moins quand les lames de vos outils sont bien tranchantes!